John, poseur de parquet.

« Vous reconnaissez le véritable savoir-faire aux détails et à la finition »

stielman parket

- "J’ai appris le métier avec une scie. Vous apprenez ensuite vite l’importance d’une mesure correcte. Vous ne voulez pas scier deux fois la même planche à la main."



Faites connaissance avec John Verhaeghe.
À 53 ans, c’est l’un des anciens poseurs de parquet de Woodstoxx.
Sa spécialité ? Le travail de précision, du point de Hongrie au motif en arête de poisson.

John se nomme lui-même propre. Précis donc. « Un parquet a un impact énorme sur une maison. Il s’agit d’une grande surface. Il vaut mieux être bien préparé. La première amorce, la première planche, est la chose la plus importante. Il faut que cela soit parfait pour que tout le plancher s’adapte précisément. »


- "Une mousse au chocolat pour dire merci : délicieux non ?"


Alors que la plupart des mortels tremblent à l’idée de créer des motifs complexes avec le bois, pour John c’est justement un grand plaisir. « Faire passer les nervures du bois dans différentes parties du plancher. Aligner avec précision une prise de courant. Ou intégrer des plinthes de façon invisible. C’est à cela que vous reconnaissez le savoir-faire du poseur de parquet. »

John dispose déjà au compteur d’une expérience du bois de 27 ans et a commencé chez Woodstoxx il y a juste un an. « Ici, on accorde une grande valeur à la précision et aux détails. Et c’est également apprécié. Tout comme ça l’est par les propriétaires des habitations où je travaille. Je reçois régulièrement des compliments et cela fait du bien. » De temps en temps on vous récompense même d’une mousse au chocolat. Offerte par le maître de l’ouvrage. « Ce n’est évidemment pas nécessaire. Mais ça fait quand même plaisir. Cela veille à ce que j’examine encore mieux chaque détail et que je peaufine encore le placement de chaque planche. »

- Wooddoxx
Qui : John Verhaeghe
Âge : 53
Fonction : Poseur de parquet
Citation : « Quand j’étais enfant, l’été était toujours trop long pour moi. Je ne voulais pas de vacances. Je voulais rester active. »